Marcel PAGNOL
Collège
Martigues
 

Marcel PAGNOL

vendredi 9 septembre 2016, par Secrétariat Direction

Marcel <span class="caps">PAGNOL</span>

Marcel Pagnol Ecrivain et Cinéaste



Né à Aubagne, en Provence, le 28 février 1895, Marcel Pagnol était le fils d’un instituteur et d’une couturière, présents dans toute son oeuvre.

Il se consacra d’abord à l’écriture de pièces de théâtre : les Marchands de gloire (1925), Jazz (1927) et Topaze (1928). Le succès lui vint à la même époque, avec une trilogie, qui débuta avec Marius (1929, filmé en 1931), pour se poursuivre avec Fanny (1932, filmé en 1933) et se clore avec César (filmé en 1936), joué sur scène en 1937.

Marius - 1931 Fanny - 1932 César - 1936

C’est la ville de Marseille qui est le principal sujet de cette trilogie : le port, les cafés, les bruits y sont évoqués avec délice et un humour tendre. Les personnages principaux, incarnés de façon inoubliable à l’écran par Raimu, Pierre Fresnay et Orane Demazis, semblent être les porte-parole de la cité. Marcel Pagnol devait longuement exploiter l’exotisme provençal qui contribua à la réussite de ses pièces.

Pagnol adapta lui-même ses pièces au cinéma et les réalisa. Ce passage de la scène au grand écran lui ouvrait de nouvelles perspectives. Il écrivit alors la plupart de ses pièces de théâtre comme des scénari de films développés (la Fille du puisatier, 1940). Il adapta pour le théâtre certains de ces films (la Femme du boulanger, 1938) et, à partir de l’un d’eux, Manon des Sources (1952), il tira deux romans : Jean de Florette et Manon des Sources.

La Gloire de mon Père - 1990 Le Château de ma Mère - 1990

Une part importante de l’oeuvre de Pagnol cinéaste consista à adapter au cinéma des textes d’auteurs. Ce fut d’abord l’ère Giono, avec Merlusse et Cigalon, deux films datant de 1935, Angèle (1934), d’après Un de Beaumugne et la Femme du boulanger (1938), adaptation de Jean le Bleu. Pagnol s’attachait à monter sous leur plus belle lumière les paysages de Provence dès l’événement du parlant, à faire entendre l’accent méridional(1). Par la suite, il tourna Naïs d’après Zola, écrivit les dialogues du Rosier de Madame Husson d’après Maupassant et, en 1954, donna Trois Lettres de mon moulin, une adaptation de trois nouvelles extraites du chef-d’oeuvre d’Alphonse Daudet.

Après deux retours au théâtre, Marcel Pagnol se consacra essentiellement à l’édition de ses Souvenirs d’enfances qu’il commença à publier en 1957 : la Gloire de mon père (1957), le Château de ma mère (1958), le Temps des secrets (1960), le Temps des amours (posthume(2) 1977).

Marcel Pagnol mourut à Paris le 18 avril 1974 et reste dans les mémoires le chantre(3) de Marseille et de la Provence.


(1) Propre aux habitants du Midi.

(2) Publié après la mort de l’auteur.

(3) Poète.

 

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Collège Marcel PAGNOL – 1 bd des Rayettes - 13500 Martigues – Responsable de publication : S.STEPHAN
Dernière mise à jour : vendredi 27 août 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille